LE SITE DE VOTRE SANTE SEXUELLE ET DE VOS DROITS SEXUELS

Nouvelle rubrique: Recherche: chercheurs cherchent participants

©DR capture écran
©DR capture écran

LA DYSPAREUNIE*

Rapports sexuels douloureux

Par ignorance ou par honte, les femmes concernées n’en parlent pas souvent, sauf dans l’anonymat des forums de discussion féminins. Pourtant, les jeunes filles et femmes souffrant de douleurs durant les rapports sexuels ne sont pas rares: selon les études, entre 8 et 21,8 % d’entre elles, de tout âge, souffrent d’une période de douleurs gênantes (dyspareunie) durant les rapports sexuels, et au moins 4 % d’entre elles de façon sévère.

Les rapports sexuels douloureux sont d’ailleurs la première cause de mariages non consommés. Souvent, les femmes souffrant de dyspareunie ou de vaginisme ont un partenaire très patient et tolérant qui accepte de vivre sans sexualité ou sans pénétration vaginale. Dans de tels cas, il arrive que le problème ne soit abordé qu’après des années, lorsque le couple désire avoir un enfant.

La localisation de la douleur

La douleur peut se situer à un ou plusieurs endroits simultanément:
- À l’entrée du vagin (vestibule)
- À l’intérieur du vagin
- Au niveau de la vulve
- Au niveau du périnée
- Au niveau anal et/ou rectal
- Au niveau du coccyx
- Près de l’os pubien, autour de la vessie et de l’urètre
- Au niveau du clitoris
- À la symphyse pubienne ou dans la région inguinale

Non prise en charge, la dyspareunie peut aussi nuire à la vie de couple ©DR
Non prise en charge, la dyspareunie peut aussi nuire à la vie de couple ©DR

Définition médicale

La dyspareunie est définie comme "une douleur génitale récurrente ou persistante qui accompagne toute tentative de pénétration vaginale (verge, doigts, tampons hygiéniques, etc.) ou lors des mouvements de va-et-vient dans le vagin."

La pénétration est donc possible, mais (très) désagréable. Le trouble provoque une souffrance personnelle et de couple.

Dyspareunie profonde ou superficielle

La dyspareunie est dite superficielle si le mal apparaît au début de la pénétration et est ressentie au niveau vulvaire (vulve, clitoris, vestibule et vagin). Elle est considérée profonde lorsque la douleur est ressentie dans le fond du vagin, voire jusque dans le bas ventre, quand le pénis touche le fond du vagin.

Sensations de brûlure

Les douleurs superficielles sont souvent décrites comme des sensations de brûlure ou d’irritation, les profondes sont plus sourdes ou aiguës. En fonction de son origine, le trouble peut être accompagné de pertes de sang, de sécrétions vaginales anor- males et d’odeurs fortes des zones génitales.

Notons encore que le problème peut ne survenir que dans certaines positions sexuelles qui permettent une pénétration vaginale très profonde (notamment la position en levrette – pénétration vaginale par l’arrière).

Dyspareunie primaire et secondaire

On distingue également entre dyspareunie primaire et secondaire:

  • Dyspareunie primaire: la douleur est présente depuis toujours.
  • Dyspareunie secondaire: la douleur est survenue après une période plus ou moins longue de rapports sexuels non douloureux. C'est le type le plus fréquent de ce trouble.

Les conséquences de la dyspareunie sur la sexualité, le couple et la santé

La dyspareunie peut avoir des conséquences tant physiques que psychologiques pour la femme qui en souffre. Physiquement, elle l'empêche souvent d'atteindre l'orgasme.

Craignant la douleur, la femme va aussi involontairement, par réflexe, contracter ses muscles vaginaux, ce qui, à la longue, peut conduire au vaginisme.

L'appréhension de la douleur peut même éteindre tout désir sexuel, ou réduire le niveau de son excitation et donc diminuer lubrification vaginale. Ce qui amplifie l’inconfort et la douleur lors de l’acte sexuel – un véritable cercle vicieux!

Conséquences sur le couple

La dyspareunie risque aussi de se répercuter sur le couple, notamment si la femme n’ose en parler à son partenaire, tentante lors souvent d’éviter les rapports intimes. Avec à la clé aussi des souffrances personnelles: honte et culpabilité, perte de l’estime de soi ou encore dépression.

Quand et qui consulter ?

Si les symptômes durent depuis un certain temps (2-3-mois), il est vivement indiqué de consulter un gynécologue, un spécialiste en médecine sexuelle ou en sexologie, car les causes de la dyspareunie sont très variables et diverses.

Pourquoi il ne faut pas tarder à consulter

80% des dyspareunies ont une cause physiologique, plus ou moins grave, et c’est davantage le cas des dyspareunies profondes que des troubles superficiels. D’où la nécessité de ne pas tarder à consulter!

Le médecin pourra déterminer si la cause est organique ou psychologique et/ou relationnelle. Le cas échéant, il enverra la patiente chez un spécialiste, en premier lieu chez un gynécologue.

Il faut consulter au plus vite en particulier lorsque:

  • la douleur survient à chaque relation sexuelle et empêche le plaisir ou l’acte sexuel;
  •  elle est ressentie au fond du vagin et ne permet pas de poursuivre la pénétration;
  •  elle persiste après l’acte sexuel;
  •  elle s’accompagne de démangeaisons, d’écoulements, d’odeurs ou, au contraire, de sécheresse vaginale;
  •  la crainte anticipée de la douleur entraîne une diminution du désir, de la lubrification vaginale et des contractions involontaires du vagin.

© Ellen Weigand, www.masexualite.ch - Toute reproduction in extenso interdite

*Source: extrait du livre "J'ai envie de comprendre... Ma sexualité (femme)

COPYRIGHT

Tous les textes du présent site sont soumis au droit d'auteur.

AVERTISSEMENT

Les informations médicales figurant sur le site www.masexualite.ch ont pour objectif de soutenir et non à remplacer la relation entre un patient et son médecin.

image

A SOUTENIR

"She Decides" - Elle Décide, initiative internationale en faveur du droit à l'IVG
"She Decides" - Elle Décide, initiative internationale en faveur du droit à l'IVG

SITE A LA UNE

Sur le site de PROFA, Fondation reconnue d'utilité publique par l'Etat de Vaud, vous trouverez de nombreuses informations sur l'éducation sexuelle, les consultations de santé sexuelle - planning familial, en conseil en périnatalité, sur la consultation de couple et de sexologie ainsi que sur le centre LAVI.

Suivez-nous aussi sur:

Soutenez l'UNICEF
Soutenez l'UNICEF

Retrouver le plaisir après un accouchement

Découvrez nos 7 conseils pour retrouver le chemin du plaisir post-partum sur santé magazine.

Collaborons!

Des commentaires? Des questions? Des suggestions? Une envie de collaboration ou de devenir partenaire de ce site? Alors n'hésitez pas à nous .


LIVRES A DECOUVRIR

"Voyage En Zygotie. Histoires D’embryons", Dominique Laufer & Véronique Mauron

image

L'interview d'Ellen Weigand par Radio People

Les partenaires changent. Le safer sex reste

Nouvelle rubrique

Smileys content pas content
Smileys content pas content
image

Soutenir www.masexualite.ch

Vous souhaitez mettre une annonce ou sponsoriser notre site ou devenir partenaire de www.masexualite.ch? Alors pour de plus amples informations.

image
PUBLICITE

Pour les couples

image

Le duopack dédicacé – pour une vie intime épanouie

Paru fin 2013, toujours actuel
Paru fin 2013, toujours actuel
Ma sexualité (homme), le guide pratique
Ma sexualité (homme), le guide pratique
image
Soutenez la Ligue pulmonaire
Soutenez la Ligue pulmonaire
image

C'est quoi, une sexualité normale?

image

Notre site, en refonte

Le présent site a pris de l'ampleur, si bien qu'il a besoin d'une refonte complète, qui est en train d'être élaborée.

N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques et souhaits, à

COPYRIGHT

Tous les textes du présent site sont soumis au droit d'auteur.